L’ordre du jour est présenté par une personne selon un déroulé déterminé par quelques uns juste avant.
Cinq femmes assistent à cette réunion, sur un total de 35 à 40 personnes.

Les points abordés :
– le retour de la manifestation du 21 septembre 19
– les amandes de 135€, et la réponse collective face à la répression
– le comité d’action

Le retour de la manifestations du 21 septembre 19

De l’avis de tous et toutes, la répression a été féroce. Une d’entre nous sort de garde à vue : les GAV se faisaient au hasard, par lot de 20 personnes embarquées dans des bus prévus à cet effet.
Extrême violence en corps à corps, avec des voltigeurs à moto, et les baqueux. Dés qu’un groupe de 2 ou 3 personnes se faisait il était instantanément dispersé. Personne n’a mis sa chasuble, mais on se reconnaissait quand même.
Une d’entre nous raconte que leur voiture a été invitée à se garer dans le périmètre interdit pour contrôle de papiers, et, ensuite, attribuer une amende pour « suspicion de manifestation ».
Très forte mobilisation, certains sont restés sur les Champs Élysée jusqu’à tard, espérant une possibilité de partir en cortège. D’autres ont rejoint la manif Climat au Luxembourg.
Les Gilets Jaunes se sont mis en tête de cortège….
….Pour le reste de cette journée de manifestations parisiennes, des sites variés et des pages Face Book ont fait divers analyses et témoignages

Sur la stratégie du Mouvement des Gilets Jaunes :
Il y a une manière particulière de s’organiser dans ce mouvement : on peut dire qu’il s’agit de bordéliser une zone. Il y a un esprit Gilet Jaunes ; cette manière de faire est innovante dans les mouvements sociaux.

Échanges et réflexions sur le sujet de ce mouvement ; certains craignent de se dissoudre en allant sur toutes sortes de sujets ( par exemple celui des exilés, ou autres)
D’autres affirment que le sujet, c’est le système capitaliste pendant que d’autres assurent que la question concerne essentiellement le pouvoir d’achat. Pourtant des Gilets Jaunes sont écolo…
Tout est lié : il y a une conscience personnelle à prendre des enjeux .

Une réflexion commence aussi sur le rôle des AG en fonction des grosses mobilisations syndicales à venir sur la réforme du chômage, des retraites… Toutes ces réformes vont impacter le revenus des plus modestes, en priorité. Il s’agit donc là de la convergence et de l’autonomie du mouvement.

La question des textes émanant de l’AG : soumise ou non à approbation ou rejet de l’AG.
Il s’agit d’avoir une légitimité quelque part.
Jusqu’à maintenant, seules les textes des rencontres nationales ont été voté.

Aucune position n’est arrêtée, les débats restent ouverts.

Les amandes de 135€, et la réponse collective face à la répression
Ces amendes semblent de plus en plus fréquentes.
Actuellement, la défense repose sur le fait d’être dans des manifestations non déclarées. Les textes de lois évoquant les manifestation interdites, pour autoriser le délit de regroupement.
Un courrier type peut-être adressé en recours : https://giletsjaunesrennes.noblogs.org/…/courrier-de-conte…/

Les manifestations syndicales à venir sont déclarées….

Le comité d’action :
Il s’agit d’un petit groupe à même de préparer l’AG, notamment mais aussi de préparer certaines actions. Plusieurs réu ont eu lieu le lundi soir à Sainte Anne.
Pour plus de commodités, on décide de les faire juste avant l’AG : 18h30 – 19h30 pour un début d’AG souhaité de19h 45 à 21h30.

L’agenda :

Mercredi 2 octobre : Action contre la réforme du chomage
https://contrelareformechomage.noblogs.org/…/fly_action_2_o…

Le mercredi 2 octobre : maison des association à Rennes, rencontre autours des réformes en cours.
Le vendredi 18 octobre : action dite pigeon voyageur, est en cours de préparation pour les 11 mois du mouvement.
Samedi 5 octobre : manifestation régionale et appel national d’actions sur les prisons